Sustainability, our way

Au lieu de publier une déclaration de durabilité traditionnelle, nous préférons avoir une session virtuelle de questions-réponses avec vous, nos clients. Nous espérons que vous l'apprécierez. N'hésitez pas à ajouter d'autres questions en bas, nous serons ravis d'intégrer les réponses à ce texte

1) Le terme écologique est vague. Qu'est-ce que cela signifie chez Effetto Mariposa ?

Parler de « écologique », « vert », « avec ingrédients naturels »… c'est comme marcher sur de la glace fine… comme les pratiques de « greenwashing » (greenwashing : stratégie de communication et de marketing adoptée par des entreprises ou d'autres organisations afin de forger une image éco responsable auprès du public) sont devenues très courantes.

Beaucoup de choses ne sont pas ce qu'elles semblent être.

Respectueux de l'environnement appliqué à un produit signifie qu'un produit spécifique ne nuit pas à la planète. Plus précisément, qu'un produit est rapidement biodégradable, non toxique.
Premier exemple d'allégations mensongères : dire qu'un produit est 100% biodégradable ne veut pas dire grand-chose. Ce qui compte, c'est le temps qu'il faut pour se dégrader ! Si c'est des décennies, peu importe si c'est 100% biodégradable : entre-temps, ça peut entrer dans la chaîne alimentaire et altérer les organismes. La biodégradabilité rapide (mois) est le véritable objectif.
Être respectueux de l'environnement n'est qu'une partie de l'histoire. Ce que la plupart des gens recherchent (même sans le savoir), c'est la durabilité.
Atteindre la durabilité signifie "répondre aux besoins du présent (par exemple acheter un produit dans un but précis) sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins".
Ainsi, la durabilité est un concept beaucoup plus large que l'éco-responsable, car il inclut la production, le cycle de vie et une approche éthique de la part de l'entreprise qui vend le produit.

La durabilité à l'échelle de l'entreprise comprend plusieurs aspects, pas seulement les produits qu'une entreprise vend, et est très bien décrite par le Pacte mondial des Nations Unies (https://www.unglobalcompact.org/what-is-gc/mission/principles), dix principes que nous, Effetto Mariposa, utilisons pour guider toutes nos décisions.

Si un produit est respectueux de l'environnement mais est fabriqué en utilisant une énorme quantité d'énergie, ou si des produits chimiques toxiques sont utilisés dans le processus de production et rejetés dans l'environnement... alors ce n'est pas bon.

Pour vous donner quelques exemples de choix durables ici chez Effetto Mariposa :

  1. nous sélectionnons et travaillons en priorité avec les fournisseurs qui respectent les directives écologiques et l'élimination appropriée des déchets (plusieurs de nos fournisseurs sont certifiés ISO 14001:2015) ;
  2. la plupart des produits Effetto Mariposa sont fabriqués en Italie, par des entreprises situées dans un rayon de 250 km du siège social/entrepôt d'Effetto Mariposa à Lugano, en Suisse : ceci, pour réduire les coûts de transport et rester le plus local possible ;
  3. nous essayons d'utiliser le plus possible de matériaux facilement recyclables (carton, bois) pour l'emballage des expéditions, ou nous réutilisons les matériaux d'emballage que nous recevons ;
  4. nous essayons de permettre à nos employés de se rendre facilement au travail à vélo ou d'utiliser un véhicule électrique. Le simple fait d'avoir des douches et des horaires de travail flexibles aide pour cela. Nous avons un point de recharge pour Evs;
  5. économiser des ressources comme l'eau ou le papier consiste, par exemple, à éviter d'imprimer un catalogue papier annuel et à réduire autant que possible les documents imprimés . Nous avons transformé notre catalogue en affiche/poster, afin qu'il serve deux objectifs, dont l'un à long terme. Le nombre de catalogues est basé sur ce que nos distributeurs demandent ;
  6. nous avons choisi l'option durable "ti-natura" de notre fournisseur d'électricité/gaz/eau, AIL (https://www.ail.ch/privati/elettricita/prodotti/ecoprodotti.html), avec un supplément de 4 cts/kWh facturé pour notre la consommation, pour utiliser l'énergie à partir de sources renouvelables ;
  7. enfin, développer des produits respectueux de l'environnement est certainement un élément important pour atteindre la durabilité.

Les normes et certifications de durabilité sont des directives volontaires utilisées par les producteurs, les fabricants, les commerçants, les détaillants et les prestataires de services pour démontrer leur engagement envers de bonnes pratiques environnementales, sociales, éthiques et de sécurité alimentaire. Il existe plus de 400 normes de ce type dans le monde.

2) Est-il plus difficile de fabriquer des lubrifiants, des produits d'étanchéité et des nettoyants respectueux de l'environnement? Pourquoi des produits chimiques toxiques ont été utilisés pendant des décennies ?

Avant que les consommateurs et les marchés ne deviennent plus sensibles à la préservation de l'environnement, les seuls moteurs du développement de produits étaient l'efficacité et le « minimum d'effort/coût ». Les produits chimiques bon marché et produits en masse qui étaient largement disponibles pour l'industrie représentaient les ingrédients de choix idéaux. Une «vague verte» se développe lentement, les gens prenant conscience que tout ce que nous jetons dans l'environnement a un effet direct sur notre santé et sur la faune.

En particulier, les plastiques se sont révélés être des agents polluants à long terme, entrant dans la chaîne alimentaire.
Il y a aussi les soi-disant « produits chimiques pour toujours » P-FAS, à base de Fluor, résistant à l'huile, à l'eau et à la chaleur… qui peuvent rester et s'accumuler dans notre corps et créer des mutations et des dysfonctionnements.

Au moment où nous avons décidé de faire de la biodégradabilité (rapide) un autre paramètre important pour le développement de produits, nous avons également dû chercher ailleurs et abandonner certains produits chimiques qui étaient utilisés depuis des années.

Parfois, vous pouvez créer un produit écologique en remplaçant un seul ingrédient chimique (c'est le scénario le plus simple), d'autres fois, vous devez être très créatif.

3) Cela coûte-t-il plus cher à votre entreprise de produire des produits respectueux de l'environnement ?

Tout d'abord, même si nous avons toujours essayé d'avoir un comportement responsable en termes de réutilisation des matériaux d'emballage ou de minimisation des emballages de nos produits, nous avons encore beaucoup de progrès à faire.
Certains des produits que nous vendons, comme notre scellant Caffélatex, même s'ils ne sont pas toxiques, ne sont pas nécessairement écologiques.

Nous avons commencé à chercher des produits respectueux de l'environnement en 2018 et nous n'essayons pas de blanchir notre passé ou de prétendre que nous sommes immaculés. Ce que nous essayons de faire, c'est de réduire progressivement l'empreinte écologique de notre entreprise dans son ensemble.
La production de produits éco-responsables n'est pas forcément plus chère, ce qui coûtait vraiment cher, c'était la recherche qui y a conduit, en termes de temps et de coûts de laboratoire.

4) Parlons spécifiquement de certains des ingrédients alternatifs respectueux de l'environnement que vous utilisez dans vos produits : qu'est-ce qui rend ces ingrédients appropriés pour leur emploi dans vos produits ?

Comme nous le disions précédemment, il suffit parfois de remplacer un ingrédient désagréable par un équivalent biodégradable, et le tour est joué. D'autres fois, il faut vraiment repartir de zéro.

Exemple concret : un produit d'étanchéité pour pneus sans latex est très difficile à fabriquer. Le latex, qu'il soit naturel ou synthétique, est un polymère liquide qui devient solide. C'est du plastique qui va dans l'environnement, et il faut de nombreuses années pour se dégrader. L'utilisation de latex "naturel" (au lieu de synthétique) ne change rien : certains soi-disant "produits chimiques naturels" peuvent être très toxiques et mettre du temps à se dégrader.
Si quelqu'un prétend que son scellant contient du latex et qu'il est respectueux de l'environnement… vous devriez douter de tout ce qu'il dit !

Avec Végétalex, nous avons pris une toute autre approche: au lieu de faire réparer la crevaison par le latex qui se solidifie, nous misons sur le colmatage mécanique par un mélange de particules végétales (noyaux d'olive broyés, cellulose recyclée) à base de gomme de xanthane (un densificateur utilisé également pour la mayonnaise) pour sceller le trou pour de bon. Les résultats sont très bons et la perte de pression est immédiatement stoppée. Dans certains cas, la crevaison continue de suinter du liquide pendant quelques jours, car la gomme ne se solidifie pas en quelques secondes comme le latex… mais la plupart des utilisateurs sont satisfaits. Je dirais que c'est juste une question d'ajustement des attentes, le produit fait vraiment ce qu'il doit faire.
 

Végétalex, the biodegradable bike sealant
 

Quant aux nettoyants : vous pouvez fabriquer des nettoyants très efficaces en utilisant des ingrédients naturels qui sont aussi mauvais pour l'environnement (voire pire) que les nettoyants "traditionnels". Lorsque nous développions Allpine Extra, notre dégraissant, nous avons d'abord commencé avec le d-limonène, un extrait d'écorce d'agrumes…. qui, lorsqu'il est très concentré, est inflammable, irritant, crée un danger pour la santé et l'environnement, les quatre pictogrammes Danger.

Nous avons donc opté pour de l'huile de pin et des tensioactifs d'origine végétale, dans des pourcentages appropriés. Rendre des solvants « efficaces » rapidement biodégradables et avec une faible toxicité, c'est comme marcher sur un chemin étroit.

Allpine Light est un produit d'entretien rapidement biodégradable que vous pouvez laisser sur le vélo, sans rinçage. Pour cela, nous avons dû créer une formule qui avait la bonne capacité de nettoyage sans aucun dommage - même à long terme - sur les pièces chromées, le carbone, la peinture… un équilibre très délicat.

C'était plus facile avec notre lubrifiant Flowerpower Wax. Nous avons adopté une approche très stricte dès le départ. Nous avons voulu que le produit soit techniquement comestible, en évitant tout modificateur de frottement toxique voire « douteux » comme le graphène, le téflon (PTFE) et le P-FAS (poly fluoroalkyl substances) en général, voire les sulfures.

Le graphène est peut-être un produit chimique respectueux de l'environnement (il n’y a pas l’unanimité sur cela non plus), mais il est fait à l'aide de produits chimiques toxiques et à haute température. Dans le doute, nous restons à l'écart.
Nous avons découvert presque par hasard que la cire de graines de tournesol était vraiment bonne pour notre objectif, après avoir essayé la cire d'abeille et d'autres cires naturelles.

Flowerpower Wax, Allpine Extra, Allpine Light and Végétalex

Nous avons fait tester Flowerpower Wax par ZFC en Australie (https://zerofrictioncycling.com.au/) et il s'est avéré être le meilleur lubrifiant goutte à goutte qu'ils aient jamais testé, surpassé seulement par deux cires thermofusibles. Tout un exploit, prouvant que les produits écologiques peuvent battre les produits traditionnels.

5) À propos de votre emballage. Il semble difficile de prétendre que votre produit est écologique alors qu'il est encore emballé dans du plastique. Existe-t-il des alternatives viables aux emballages en plastique ?

Packaging, that’s a very good question.

L'emballage, c'est une très bonne question.

Nous suivons deux directives différentes :

  • éviter tout emballage inutile ;
  • rendre l'emballage lui-même respectueux de l'environnement.
     

Réduire au maximum les emballages est toujours un compromis, car il faut que les produits soient « beaux » pour que le client les achète… mais simplifier les emballages est normalement une bonne approche.
Un exemple : notre nettoyant Allpine Light est équipé d'un vaporisateur. Nous avons décidé de l'attacher à la bouteille à l'aide d'un simple élastique au lieu d'un manchon en plastique transparent (plus courant), c'est une feuille de plastique en moins dans l'environnement.

En passant, nous essayons également de respecter l'intelligence de nos clients en évitant les graphiques flash et les allégations marketing audacieuses et impossibles à prouver (ou à annuler) sur les produits. Nous sommes peut-être ennuyeux de cette façon, mais nous nous concentrons sur la fonctionnalité du produit au lieu d'induire des achats impulsifs.

Un autre exemple. Au lieu d'utiliser des blisters en plastique jetables, nous emballons nos kits tubeless Caffélatex et Végétalex dans une bouteille-outil, Portatutto : toujours en plastique, mais il peut être utilisé pendant longtemps et apporter une valeur ajoutée à nos clients.

En général, nous avons également tendance à proposer des tailles plus grandes de nos produits les plus populaires, afin que les bouteilles puissent être rechargées dans les magasins de vélos.
En ce qui concerne les bouteilles et le transport, il est difficile de battre une bouteille en plastique en termes de poids et de résistance. Nous nous conformons aux exigences de l'UE "Eco Label" et spécifions sur chaque bouteille le matériau exact de chaque élément, afin de faciliter le recyclage.

Les bouteilles en plastique recyclées n'étaient pas largement disponibles jusqu'à présent… et, depuis la crise du Covid-19, même se procurer nos bouteilles en plastique normales est devenu un défi (la même chose se produit avec le bois, le papier, le carton, etc.), mais nous l'adopterons dès que cela devient une option viable.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés